Les fleurs du pierrier du Ventoux 

1/06/2019 – je décidais en cette fin de printemps, .. de regarder où je mettais les pieds, sur la crête du Ventoux, et d’observer plus spécialement ces fleurs minuscules qui poussent entre les pierres calcaires de la partie sommitale du Ventoux. 
Je prenais conscience de l’extrême variété de plantes, … je compléterai la galerie au bas de cet article, au gré des opportunités photographiques,  qui recensera une bonne partie des fleurs de ce pierrier. J’alternerai  fleur et paysage du pierrier.
Je me suis aidé d’un guide d’identification botanique: Flore du Ventoux – Bernard Girerd et Jacques Haurez – Les Éditions du Toulourenc -Esprit des lieux. Il recense 153 plantes, par couleurs, nombre de pétales.
Les pins à crochet savent pousser à l’horizontale, puisque le vent en a décidé ainsi !!! … c’est la photo ci-dessous.

Anthyllide des montagnes

Dans les pelouses pierreuses et dans la rocaille sur la totalité du massif.

Vent du nord ! ..pas de doute !!

 Le sommet est recouvert uniformément par un pierrier dû à l’action répétée du gel et du dégel qui a fait éclater le calcaire en lauses. Malgré cela, … la nature est coriace et des espèces savent y pousser ou s’adapter.

Alysse à feuilles en coin

Botaniquement c’est une des plantes les plus emblématiques du Ventoux, avec le pavot velu du Groenland (Jean Henri Fabre) – Elle se trouve uniquement sur la calotte sommitale (1700m) – Endémique du Ventoux

Les pins à crochet à l’assaut du sommet ?

Un désert ? .. et pourtant les petites fleurs sont à mes pieds ! 

Minuartie de Villars

Absente de autres massifs vauclusiens

Pin à crochet 

Petit mais bien accroché !! Au loin , les Alpes.

Androsace velue

Espèce alpine typique des éboulis, cantonnée dans la partie supérieure du Ventoux (1500m-1900m).

En bordure du sentier

 Pin à crochet taillé par les intempéries !

En galerie ci-dessous, vous pouvez accéder aux autres fleurs vues jusqu’à présent, … le “pavot du Groenland” fleurit plus tard, .. jusqu’à septembre, c’est la plus emblématique du Ventoux (Jean Henri Fabre)… elle aura une place de choix !!! 
A bientôt pour la suite !!  

3 Commentaires

  1. Edith Gayot-Boudier

    Fabuleux… j’aime quand le minéral devient un berceau floral… l’accord est total et parfait !
    Cela me renvoie à de belles randonnées effectuées dans les Alpes…

    Réponse
    • Gérard

      Bonsoir Edith,
      Tous ces cailloux ne manquent pas d’intérêt, … cela me change de voir au loin !!! J’attends la sortie du pavot “du groenland” nom donné par Jean Henri Fabre à un petit coquelicot, … c’est la star du sommet !!!
      Tu as du connaître les mêmes sensations dans les alpes !!
      Cailloux, pins à crochets, fleurs, chamois et bouquetins, loup ? … il y a à voir !!
      Bonne soirée Edith et merci de ton passage.?

      La page du message

      Réponse
  2. Edith Gayot-Boudier

    Oh que oui… des sensations d’émerveillement et de découvertes… un peu comme un enfant… et cela faisait grand bien !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This