Tolède 

Je quittais Cordoue vers 12h , et j’arrivais à Tolède vers 14h30, le paysage traversé prenait sa verdure printanière, c’est la photo ci-dessous.
Je trouvais un hôtel tout proche du Tage et du Pont d’Alcantara, l’Hotel Hospederia De Los Reyes, le centre ville n’est qu’à 800m.
J’y passe les journées des 21 et 22 mars 2018. 
Je passais le restant de la journée du 21 à reconnaître les lieux principaux de Tolède.

La Place de Zocodover

 Je passais par le centre ville , la place de Zocodover qui est depuis toujours la place principale de Tolède et, en tant que telle, vit à travers son histoire, des combats de taureaux, des exécutions et un important marché pour lequel la place fut nommée.

En effet, le mot Zocodover vient de l’arabe et signifie, en gros, marché aux bestiaux. Autrefois, un marché régulier se tenait sur la place où chevaux et ânesétaient vendus. 

La cathédrale Sainte-Marie

Par les ruelles étroites et colorées, animées, je me dirigeais vers la cathédrale imposante dont la flèche apparaît au détour d’une ruelle ! 
La cathédrale actuelle occupe le site d’une ancienne cathédrale wisigothe remplacée, après 712, par une grande mosquée. Après la prise de Tolède en 1085, la mosquée fut convertie en cathédrale avec la bénédiction du pape Urbain II qui confirma la primatie de Tolède sur l’Église de la péninsule.

L’Alcazar

 De la cathédrale je me dirige vers l’Alcazar. L’édifice était un palais à l’époque des Wisigoths et enfin une forteresse Arabe pendant le Haut Moyen-Age, il accueille maintenant le Musée de l’Armée Espagnole. 

De l’Alcazar, je découvre sur la droite le Tage qui commence à encercler la ville, … et si un sentier le bordant en faisait le tour ? J’ allais voir !! 

Le Pont d’Alcantara

En effet, un sentier démarre presque du pont (C’est un GR) , pour aller jusqu’au Pont Saint Martin
Le pont se compose de deux arches, le fleuve passe sous l’arche principale. Il est protégé par une tour du côté de la ville et décoré par un arc sur le côté extérieur.

Le Tage 

Le Tage était en crue et nous profitions de son tumulte. Une micro-centrale hydroélectrique se situe à ce niveau.juste de l’ autre côté !! Tout en haut, je remarque une noria d’autobus sur la route qui domine la ville, .. je sus plus tard que c’était là que se trouvait le Mirador del Valle, offrant le meilleur point de vue sur Tolède !! 

Le Pont Saint Martin

Une heure plus tard, après de maints arrêts, j’arrive en vue du Pont Saint Martin. 
Il se compose de cinq arches avec la grande arche principale au centre. 

Il est encadré aux extrémités par deux têtes de pont (tours) avec des arcs de type arabe et des créneaux, elles sont de style Mudéjar. 

.e Pont San Martin a été construit au XIIIème siècle. Endommagé lors de la guerre entre Pierre Ier et Henri de Trastamare, il a été reconstruit au XIVème siècle à l’initiative de l’archevêque de Tolède Tenorio. Il a à nouveau été restauré au XVIIIème siècle.
Une tyrolienne installée permet de franchir le fleuve sur plus de 180 m

Découverte du point de vue : le Mirador del Valle

Le soir, vers 19h15, j’allais en reconnaissance au Mirador del Valle, afin de voir les possibilités photographiques. Je revins la nuit (21h40), mais la cathédrale n’était pas illuminée, …j’y reviendrai le 22/03.
La vue est tout simplement époustouflante, le Tage enserre la ville dans une boucle, on y voit tous les édifices prestigieux !!! 

Visite de la cathédrale Sainte Marie – Le Coro, ou chœur des chanoines 

L’impressionnant coro, ou chœur des chanoines, est considéré comme le plus grandiose de la chrétienté. Les stalles inférieures, en noyer, ont été sculptées au XVe siècle, dans un style germanique, avec des scènes de reddition de forteresses. 
Les stalles hautes sont composées de fauteuils de bois surmontés de statues d’albâtre.

Le retable de la capilla mayor

La hauteur du retable est de 25 m. Sa réalisation utilisa 7 kg d’or.

La sacristie

La salle capitulaire est décorée de portraits des évêques de Tolède depuis l’origine.
La sacristie est une véritable pinacothèque qui rassemble des œuvres des peintres les plus prestigieux des écoles flamande, italienne et espagnole. Au fond se trouve le tableau de 
L’Espolio, ou Partage de la tunique du Christ, que le Greco peignit sur place sur commande du chapitre de la cathédrale.

L’Espolio du Greco

Le partage de la tunique du Christ. Le Christ est vêtu de pourpre, coloris dont l’obtention était extrêmement coûteuse.

Le Transparent

Vers 1725, l’archevêque de Tolède souhaite qu’un monument soit élevé à la gloire du Saint-Sacrement et prenne place au dos de l’autel principal. Le sculpteur Narciso Tomé va créer un ensemble mélangeant architecture, sculpture, peinture et décorations et qui sera éclairé par un oculus percé dans la voûte du déambulatoire formant une sorte de chapelle sans murs. Le monument connaîtra un immense succès dès son achèvement en 1732.

La Mosquée  Cristo de la Luz

C’est un exemple rare d’une petite mosquée remontant à l’époque des Califes de Cordoue, elle portait alors le nom de Bab-al-Mardum. Deux siècles plus tard, le conquérant de Tolède, le roi Alphonse VI de Castille, la confie aux Chevaliers de l’Ordre de Saint Jean qui la transforment en chapelle en lui donnant le nom de Santa Cruz (déformé ensuite en Cristo de la Luz).

L’église Santo Tomé 

C’est une église de style mudéjar
A l’intérieur se trouve L’Enterrement du comte d’Orgaz (El entierro del Conde de Orgaz en espagnol), chef-d’œuvre du peintre El Greco, c’est une toile emblématique du siècle d’or espagnol et un chef-d’œuvre exemplaire du maniérisme.
Je n’ai pu le photographier, … c’était strictement interdit !!! 

Le musée du Greco

Juste à côté se trouve le musée du Greco qui expose des tableaux représentatifs des différentes étapes du parcours artistique du peintre.
Vue et plan de Tolède (1610), ci-dessous.
 

La Synagogue du Transito

L’ arche Sainte et le plafond sont remarquables – Photo ci-dessous.
La salle de prière mesure vingt-trois mètres sur douze et sa hauteur est de neuf mètres et demi. Les murs extérieurs sont d’architecture arabo-espagnole typique avec une fenêtre en fer-à-cheval au-dessus de la porte d’entrée. Le contraste est saisissant avec l’intérieur, un des plus splendides exemples d’architecture mudéjar.
Les murs intérieurs sont décorés de motifs géométriques et floraux typiques de l’art mudéjar. Le mur est, donc en direction de Jérusalem, est particulièrement décoré de sept arches et d’arabesques et comporte trois niches qui formaient l’arche sainte qui abritait les rouleaux de la Torah. Le plafond de style artesonado (es) est de bois de cèdre.

Tolède de nuit !

Je terminais cette deuxième journée , en allant au mirador del Valle, pour prendre Tolède , la nuit! …vers 21h. 

Ici, comme ailleurs dans les villes de l’Andalousie, la présence et richesse des trois cultures ( juive, musulmane et chrétienne), confère à ces villes et Tolède une présence historique et culturelle, forte !! Le Gréco fut pour moi l’artiste en toile de fond de cette visite !!! 
Sa dimension (ce n’est pas une métropole), l’originalité de sa position , encerclée par le Tage, en fait une ville attachante dont on fait le tour à pied  !!! J’ai beaucoup aimé cette visite, que je place au même niveau d’intérêt que Grenade
Il était temps de rentrer maintenant, .. ce qui fut fait le lendemain en une seule traite. Je garderai de cette découverte de l’Andalousie (12 jours) un souvenir inoubliable !!! 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This